pagus picton – 4ème partie

avril 12, 2007 at 9:24 (Généralités)

Mais que dire des mille gestes de la vie quotidienne tenant de la magie, de la « superstition » la plus profondément ancrée dans l’âme populaire ? Quelques bribes nous en sont parvenues comme ce talisman médical sur lame d’argent trouvé à l’angle des rues Riffault et Saint Denis, rédigé en un mélange de latin et de gaulois… mais combien d’autres ont péri ?…

Sous le vernis romain, la personnalité indigène survit en fait pratiquement intacte. Il en résulte un incroyable mélange de tous les milieux, de créations et de cultes gréco-romains avec des oeuvres et des pratiques nettement pré-romaines. L’exemple extrême pourrait être la copie romaine archaïsante de Minerve, statue de marbre de la rue Paul bert. Quelques statuettes de bronze, le Mercure de Sanxay, l’athlète de Chasseport (commune de Lavausseau), répondent aux canons polyclétéens. A côté on rencontre tous les degrés de la sculpture ou de la toreutique de fabrication locale, depuis le grand Mercure de Poitiers ou les Amours de Vendeuvre, de proportions et de styles parfaits, de goût romain ou héllénistique, jusqu’aux Déesses Mères nombreuses et aux petits bronzes comme le Mercure de Vendeuvre, d’esprit et de facture indigènes (http://www.alienor.org/Articles/divinites/mercureb.htm).

Les cultes n’échappent pas à ces apparentes contradictions : inscriptions et formes sont souvent romaines mais le poids des traditions celtique et pré-celtique est encore partout entier. Les temples, construits selon des techniques romaines ont pris le relais d’édifices et d’enclos celtiques. Seul Poitiers en eut peut être de plan italique mais dans l’ensemble, c’est le plan centré indigène qui l’emporte, rond (à Vendeuvre), carré (Antigny, Vieux Poitiers, etc.), cruciforme (Sanxay). cela donnait à ces bâtiments la silhouette de tours confortées à leur base par une colonnade sous appentis formant déambulatoire. tels devaient être les deux temples jumelés de la Roche à Poitiers, reliés entre eux par une galerie et dédiés comme nous l’avons vu à Mercure Adsmerius et sans doute à sa parèdre Rosmerta.

Ceux de Saint Leomer semblent de plan rectangulaire mais possèdent en fait des cellae carrées. Les « pierres à quatre divinités », autels présentant sur chaque face une divinité du panthéon romain sont néanmoins le reflet d’une tradition indigène encore obscure: elles sont en effet très fréquentes en Gaule de l’Est et dans les germanies, mais la Vienne en a livré quatre (à Buxerolles, Champagné saint Hilaire, Chateau Larcher et Savigné). Les noms divins illustrent bien le rhabillage romain des dieux gaulois. Une statue mutilée trouvée à Poitiers, rue A. de la Mauvinière, et représentant une déesse classique assise, a conservé sa dédicace complexe: « A la divinité des Augustes et à la Tutelle d’Apollon Matuix… » elle allie le culte impérial, la Tutelle, déesse protectrice romaine et Apollon Matuix, dieu romano-celtique dont le surnom signifierait « le tueur d’Ours ». Pensons également à Mercure Adsmerius, « le Pourvoyeur », ou à Epona, présente à Poitiers, déesse sans équivalent romain.

Les pratiques funéraires, surtout l’incinération, sont aussi empreintes de magie millénaire, par exemple dans la mise en communication de l’urne contenant les cendres avec le sol, grâce à une cheminée de terre cuite ou de tuiles assemblées qui permettait aux vivants de communiquer avec les morts et de leur faire parvenir le produit de libations faites à leur mémoire. De même le bris rituel consistant à mettre hors d’usage les vases du repas funêbre, à les retrancher du domaine d’ici bas (sur le modèle des épées rendues inutilisables ?)

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :