une réplique du vase de La Guierce bientôt à Chassenon (16)

mars 26, 2009 at 10:34 (archéologie) (, )

La Charente et ses trésors… On connaît le casque d’Agris, découvert en 1981 dans la grotte des Perrats. Ce chef-d’oeuvre de l’orfèvrerie celtique – merveille de bronze, d’or, d’argent et de corail – fait la fierté du Musée d’Angoulême. On connaît moins le vase en bronze émaillé de La Guierce et c’est bien dommage. Pourtant, ce vase celte, trouvé en Charente en 1849 près de Pressignac, trône en bonne place au Metropolitan Museum de New York !

Que les passionnés d’art et d’histoire se rassurent : les Amis du site archéologique de Chassenon vont très bientôt réparer cet oubli. L’association a en effet commandé à deux émailleurs de Limoges, l’atelier de François Dehays et Alexandre Burguet, une réplique de ce très beau vase.

Le trésor avait été trouvé en 1849, dans le hameau de La Guierce, commune de Pressignac, à 6 km au sud-ouest de l’antique Cassinomagus (Chassenon). Nous sommes ici près de la célèbre voie d’Agrippa, qui reliait Saintes à Lyon. Ce jour de 1849, deux paysans partagent « une lande inculte dont ils avaient hérité ». Ils creusent un fossé. Sous une cinquantaine de centimètres de terre, surprise… Il y a ici « un grand vase en bronze aux anses ornées […] et un petit vase de bronze émaillé ». Il y a aussi des pièces romaines, de la vaisselle et des bijoux d’or et d’argent…..

vase-de-la-guierce

Mais très vite le trésor a été dispersé et le vase qui avait été caché sous la terre à l’époque où les hordes de barbares alamans descendaient vers les Pyrénées, se retrouve donc après un cheminement tortueux au Metropolitan Museum : « Ce vase dit de La Guierce est un flacon en bronze de 12 cm de hauteur et de 11,5 cm dans son plus grand diamètre. Toute sa surface, à l’exception du col, est recouverte de motifs décoratifs émaillés […]. Trois couleurs sont utilisées : le rouge orangé, le bleu et le vert pâle », écrit l’historien André Berland, le secrétaire des Amis de Chassenon.

Fin avril, l’objet sera exposé dans le parc archéologique de Chassenon.

(source Sud Ouest)

Permalien Laisser un commentaire